Suivez notre exemple


beau-rivage-palace-lausanne-hotel-seminaire-suisse-takamaka-lemanJe voudrai écrire des mots plus joyeux en cette période de fin de monde suspendue et de fin d’année annoncée. Je voudrai écrire sur ces dîners joyeux et pleins de mets agréables. Je voudrai écrire sur ces fêtes organisées qui nous réuniraient dans un même élan de joie et de bonheur partagé.

Misère, misère

hotel-particulier-depardieu

Hotel particulier de Depardieu

Mais la misère est à nos portes, qui nous oblige à quitter notre patrie, notre pays, celui à qui nous devons notre réussite et à qui nous aurions pu et voulu tant apporter. Oui. La misère est là, elle s’immisce partout. Rien ne peut l’arrêter. Maline, elle prend les traits de nos proches. Déjà nous l’entendons monter les escaliers, sous les traits de nos concierges. Bientôt elle sera dans nos hôtels particuliers, villas, maisons, appartements, elle aura remplacé notre personnel, elle se fera passer pour nos majordomes, elle se substituée à nos femmes de ménages, à nos cuisiniers et même à nos baby-sitters. Oui la misère nous assiège.

La résistance s’organise

Coupole_banquet

Adjani, Leconte, Rothschild, Peugeot, Chanel … en Suisse

Nous sommes les mal aimés mais que vouliez-vous que nous fassions avec un tel ennemi à nos portes ? Que nous restions là pour la combattre ? Que nous participions avec vous à la surmonter ? A quoi bon ? Elle est plus forte que nous. On voit bien que vous êtes à l’abri. Que vous ne risquez rien. Que vous n’avez rien à perdre. Mais nous ! Vous rendez-vous compte ? Nous pourrions tout perdre, nos voitures, nos bijoux, nos cures de Botox… Alors oui, nous avons choisi de partir. Il aurait été si facile de rester et de se cacher mais nous avons choisi d’affronter le terrible exil pour préparer la résistance là où nous serons à l’abri. Nous ne vous abandonnons pas, nous prenons du recule pour mieux apprécier la situation et pouvoir revenir reconstruire le pays lorsque le fléau sera loin.

La reconquista

Vous verrez, un jour c’est à vous qu’elle s’en prendra. Alors, vite, faites comme nous ! Suivez nos exemples. Après tout ne sommes-nous pas l’élite de la nation ? Ne sommes-nous pas la voie à suivre ? Ne sommes-nous pas ceux qui sont élevés en modèle de la réussite ? Ne sommes-nous pas le fruit de notre l’excellence républicaine ? Nous sommes le fruit de notre système d’éducation, de notre système d’aide à la création artistique, de nos multiples plans d’aide à la création d’entreprise ont produit de meilleur. Voudriez-vous que nous disparaissions ou, qu’au contraire, nous puissions montrer au monde ce que la France, parce qu’elle a l’intérêt général chevillée au corps, peut produire ?

Alors mes amis, je profite pour vous lancer un appel. Rejoignez-nous ! Que ce soit en Belgique, en Suisse ou au Luxembourg, Rejoignez nous ! Nous avons besoin de vous … pour nous servir.