Des mantras et des autruches


Les périodes post électorales sont réellement des moments que tout militant politique sérieux devrait mettre à profit pour dormir et se préparer aux prochains rendez-vous.

1973483_290084174482051_1822184984_oLes analyses hors-sol, les autos-congratulations, les têtes enfouies dans le sable sauce autruche ne sont vraiment pas réjouissantes pour celles et ceux d’entre nous qui passons outre nos petits ou grands appareils et qui, jour après jour, voyons, chez nos ami-es, voisin-nes, familier-ères, collègues de travail, les dégâts provoqués par les politiques de rigueur ou d’austérité, je vous laisse choisir, sur nos vies et nos mentalités.

1795878_290087657815036_1118892962_oPour ma part, je suis estomaqué par ce que je t’entends, lis et vois. Hier, l’attitude du PCF, du PG et de la GU me faisait froid dans le dos, aujourd’hui je considère leur aveuglement, du moins celui donné à voir à nous autres, militants non encarté-es et citoyen-nes peu ou pas politisé-es, tout simplement pitoyable. Le fait est, et je peux en témoigner, qu’à force de mantras[i], même les militants de ces partis finissent par croire à leur vérité inventée ou fantasmée.

1911074_290086141148521_1561479984_oÉvidemment le 1er tour des municipales nous a livré son torrent de rêves et d’analyses à côté de la plaque. Je ne vous cacherai pas que j’ai « grave les boules » pas pour moi, je ne suis dans aucun parti, juste militant de gauche, d’une gauche radicale qui ai pensé durant un court laps de temps, 7 ans tout de même ( !), que l’on pouvait composer avec des partis plus ou moins autoritaires, mais les faits sont têtus. Donnez le semblant d’une once de pouvoir à un groupe et il fera tout pour le préserver et le faire fructifier au point de provoquer chez lui de graves troubles de la perception. Troubles qui, si l’on n’y prête pas attention, provoquent à leur tour des analyses contradictoires avec des années et des années de pratique militante.

1926107_290084011148734_1425115389_oSi je ne connaissais pas suffisamment certains de ces acteurs, je pourrai me laisser aller à les traiter de fous ou de manipulateurs. Mais, je ne le crois pas une seconde. Non, je suis persuadé que leurs analyses souffrent d’un aveuglement partisan et grégaire.

Je pourrai, si j’étais aveugle et sourd, me réconforter moi aussi en les écoutant ou en les lisant. Mais voilà, je ne suis ni sourd ni aveugle. De plus, comme la plupart d’entre vous, j’ai une vie sociale et professionnelle qui me mène à croiser, de grès ou de force, une multitude de gens qui ne pensent pas forcément comme moi.

Ces relations me permettent de m’enrichir de point de vus de différents, mais aussi de me confronter à la vraie vie et, de là, à entendre de véritables horreurs, du racisme à la petite semaine, à l’antisémitisme le plus abject, de l’homophobie « rigolote » à l’islamophobie dégradante.

1941361_290081744482294_1519303740_o (1)Un exemple ? Tout bête, tout simple. Du vécu de militant. Vendredi dernier, comme certains d’entre nous, j’étais de collage nocturne. Vous ne le savez peut-être pas, mais le collage du dernier soir est un pur exercice de style puisqu’il ne sert absolument à rien, mais voilà, les militants ont leurs petits rituels enfantins qui effraient le bourgeois et revitalisent le camarade. Le dernier soir de collage, donc, est un rodéo, souvent amical, parfois violent. En l’occurrence, nous étions bien tranquilles si ce n’est que les listes adverses tournaient elles aussi à la quête du dernier panneau et la dernière affiche. N’étant pas novices dans l’exercice, nous nous sommes « tanqués » dans le dernier café ouvert pour guetter la voiture (une belle Mercedes ceci dit en passant) de la liste UMP. Après avoir commandé un café et un demi, mon regard s’est arrêté sur un panneau installé à l’intérieur du troquet. Curieux, je m’approche pour regarder ça de plus près. Bien m’en prit. Entre les blagues homophobes et les slogans pro bonnets rouges, trainaient, çà et là, des blagues racistes anti Arabes. Je me retourne et regardant le patron droit dans les yeux je lui rappelle qu’il y a une petite trentaine d’années ce sont ses parents et les miens portugais et espagnols qui étaient la cible de telles blagues. Sa réponse a été on ne peut plus claire « Si t’es pas content tu dégages !»

1782326_290088554481613_1745880568_oAlors, oui, c’est vrai, le Front national n’a pris qu’une mairie au 1er tour, il a moins d’élus que nous au 1er tour, il a présenté moins de listes que nous dans les 36.000 communes, il gagnera probablement bien moins de villes que nous au second tour. Oui, tout cela est vrai.

1016013_290081264482342_425838201_oEt bien si vous, vous vous en contentez, je comprends mieux pourquoi le Front national est dé diabolisé. Permettez-moi de vous dire, camarades, que les médias ne sont pas seuls en cause, que les politiques pratiquées par les gouvernements successifs ne sont pas seules en cause, que la troïka qui dicte ses exigences à l’Europe n’est pas seule en cause, que le capitalisme n’est pas l’unique responsable. Ou alors, camarades, dois-je craindre que vous aussi, vous considériez qu’une mairie aux mains du Front national dès le 1er tour d’une élection n’est pas un signe suffisant ?

Je ne considère pas efficace votre stratégie du déni et de l’aveuglement. Nous voyons où elle nous a menés jusqu’ici. De Mitterrand à Hollande, une aile entière de la gauche a considéré qu’il fallait passer sous silence les progrès de l’extrême droite. À tel point que durant le quinquennat de Nicolas Sarkozy les Buisson[ii], Madelin[iii] et autres Devedjian ont réussi à se refaire une virginité.

les-anciens-barons-du-fn-bruno-gollnisch-et-jean-marie-le_1413897_460x306Prétendre que le Front national n’a pas remporté de victoire alors même que le plus proche conseiller de Nicolas Sarkozy a été durant de longues années l’un des stratèges et penseurs de l’extrême droite française.

Prétendre que le Front national est derrière nous alors que Mr Manuel Valls, ministre issu du parti socialiste, et fils de républicain espagnol, exécute avec zèle la partition écrite par le Front national.

Prétendre que le Front national est anecdotique alors qu’une partie de la jeunesse de ce pays qui devrait lui être, par essence, la plus fermement opposée suit un comique pitoyable au relents antisémites et homophobes.

Prétendre que le Front national ne représente rien alors que l’état français fait preuve d’une violence rarement atteinte dans la répression des mouvements sociaux et dans la judiciarisassions de l’activité syndicale.

Camarades, avez-vous oublié ce qu’est le fascisme ?

Je reviendrai dans un prochain billet sur l’internationale brune. Les informations qui nous viennent des quatre coins de l’Europe sont loin de partager la désinvolture française. Pour information, sachez qu’en Grèce, il est courant de penser que la prochaine présidente sera MLP.


[i] Le but de sa pratique peut être un bienfait physique ou spirituel. Elle peut s’effectuer dans le cadre d’un rituel minimal

[ii] Lorsqu’il dirige Minute de 1986 à 1987, il œuvre alors au rapprochement de toutes les droites. Wikipedia

[iii] Début 1964, alors étudiant en droit à Assas et à peine âgé de dix-huit ans, il est un des principaux fondateurs d’Occident, mouvement étudiant d’extrême droite (qui comprendra également dans ses rangs les futurs ministres Gérard LonguetHervé Novelli et Patrick Devedjian). Wikipedia