Actes de sauvagerie à Marseille : Gaudin détruit un banc public


foutez le camp-v2733 millions d’euros de dépassement budgétaire pour construire le Vélodrome, stade initialement prévu entre 120 et 160 millions. Où est passé le pognon monsieur le maire ?

Mais Mr Jean-Claude Gaudin, le maire cacochyme Marseille, ne supporte pas la vue d’un banc construit, installé par les voisins de l’Assemblée de La Plaine pour le bien de tous les habitants de la ville.
 
Pensez-vous ! Mr Gaudin n’a rien pu se mettre de côté. Pas un centime d’euro de ce chantier pharaonique n’est allé dans la poche des amis des Républicains du Sénat ni même dans celles des Républicains de Marseille
plainesouscamtitre
 Alors, de bon matin, Don Jean-Claude Gaudin a ordonné à ses milices de détruire le dis banc. Croit-il que cela empêchera les riverains de La Plaine d’en installer un nouveau ? Pense-t-il que cela empêchera les riverains de recevoir de nouveaux et NOMBREUX soutiens ?

Alors le prochain banc, ne sera pas en bois mais peut-être bien en pavés. Et lorsqu’il s’agira de le démonter, nous nous en chargerons nous-mêmes pour aller manifester devant l’Hotel de ville.
Mr Gaudin, vous êtes un brigand, doublé d’un sacré incompétent !

Bonus musical : Toni Mejías (Los Chikos del Maíz) – Mi patria digna

“Mi patria es la clase obrera” – “Ma patrie est la classe ouvrière”